Proposition de cours de révisions du Brevet des Collèges (2019) en Maths/Physique/Chimie.

Il est proposé des cours à domicile et des cours par Internet, via des Cours, Forum, devoirs à faire qui sont corrigés par l’enseignant, Tests et cours en direct dans une Classe Virtuelle.

Un premier cours à domicile est à prévoir et le cours par Internet, non obligatoire, n’est proposé que pour une plus grande disponibilité, pour examiner un exercice à faire en urgence par exemple.

Le tarif du cours particulier est négocié avec les parents et s’établit autour de 25 €/heure.
Lorsque le travail est déclaré, le tarif est de 45 € / heure. Les parents ont la possibilité de payer en CESU (Chèque Emploi Service Universel) selon la loi Borloo de 2005 ouvrant droit à un crédit d’impôt de 50 % des dépenses engagées dans l’année, dans la limite d’un plafond qui varie entre 12 000 € et 20 000 € selon la composition du foyer fiscal. Les entreprises et les collectivités territoriales ont mis en place les CESU pour financer tout ou partie du coût du soutien scolaire pour les enfants de leurs salariés.

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/credit-impot-services-personne

Des tarifs dégressifs peuvent être proposés pour des travaux dirigés collectifs, qui peuvent se tenir lieu dans un espace de Coworking à Paris.
Exemple : Unicorners, rue Rambuteau, Paris 3ème.
http://www.unicorners.fr/

Il peut être envisagé une session de travaux dirigés sur des exercices données par l’enseignant de l’Education Nationale à l’élève qui peut le poster après inscription sur un Forum de ma plate-forme Moodle à l’adresse : https://samizerzeri.moodlecloud.com/
Ces Forum peuvent être visités par connexion anonyme. Pour une session d’une demi-heure, il faut envisage un coût de 10 €.

Il est proposé la mise en situation de l’élève, dont il est vérifié les savoir-faires et les méthodes par l’exercice sur des sujets d’Annales du Brevet ou s’en approchant. Il s’agit d’identifier, détecter les lacunes, les points faibles de l’élève. Le prof est là pour guider, rappeler les notions-clés, les idées-forces et non pour se subtituer à l’élève. L’enseignant n’est pas là pour donner tout son savoir à l’élève, mais pour lui donner l’essentiel de ce qu’il doit savoir à son niveau. Un élève doit travailler par lui-même ce qu’il ne sait pas bien faire et non ce qu’il sait déjà bien faire.

Il faut pour apprendre, comprendre. Les élèves, les étudiants matheux, scientifiques prennent plaisir à maîtriser les objets scientifiques.

  • Il est proposé l’apprentissage de l’utilisation de la calculatrice Casio Fx-92 + Collège Spéciale (dernier modèle, 20 € neuve).
    La fx 92+ a par rapport au modèle précédent la fx 92 les modes Tableur et Algorithme en plus.
  • Il peut être proposé l’apprentissage de l’utilisation d’un tableur aussi bien sur ordinateur que sur la calculatrice mentionnée.
  • Il peut également être proposé l’apprentissage de l’Algorithmique/Programmation par les logiciels Scratch & Algobox.

Pour suivre un cours à distance, il faut :

  • Un ordinateur.
  • Une bonne connexion Internet (ADSL, VDSL, Fibre).
  • Un ensemble audio (Celui de l’ordinateur Micro/Haut-parleurs ou un casque pour ordinateur, relié en 1 ou 2 prises Jack ou en prise USB, peut faire l’affaire) pour converser avec le prof.
  • Une Webcam (Un téléphone mobile sur trépied (20 €) peut être relié dans ce but à l’ordinateur par une application Androïd, 3-5 €) dans le but de filmer le manuscrit/brouillon de l’exercice en train de se faire de façon manuscrite (Un collégien ne maîtrise probablement pas le clavier).
  • Du papier et des stylos nylons ou stylos billes, crayons, noir et de couleurs pour s’exercer.
  • Eventuellement une tablette graphique (10-20 € d’occasion).

Je précise que mon bulletin n° 3 du casier judiciaire est vierge.

Cours particuliers avec Forum de résolution d’exercices sur la plate-forme Moodle.

Il est proposé des travaux dirigés sur des exercices donnés aux élèves par les Enseignants de l’Education Nationale. Le professeur examine la résolution de l’exercice par l’élève, le guide et lui apporte ensuite sa solution.

Un élève qui souhaite être aidé, peut visiter la plate-forme Moodle soit par le Web, soit l’appli mobile Moodle sur Androïd (Google) ou IOS (Apple). Mais il ne peut participer aux Forums. Pour demander de l’aide, l’élève fait un règlement Paypal de quelques Euros, moins qu’un cours particuliers d’une heure (25 € en moyenne, 45 € quand c’est déclaré).

L’adresse URL de la plate-forme Moodle est :
http://samizerzeri.moodlecloud.com

Génial ! Impression 3D de nos visages grâce à un Scanner/Laser sur bras robotisé associé à une imprimante 3D. Cité des Sciences de la Villette.

L’imprimante 3D utilisé à la Cité des Sciences par la Ménagerie Technologique est une Up Mini, commercialisée à 1000 €.
Le logiciel 3D Systems Sense permet l’acquisition de fichiers de format stl depuis le Scanner/Laser sur bras robotisé. Le logiciel Cura permet la manipulation des fichiers 3D de format stl et leur transformation en fichier de format jcot qui peuvent être acceptés par des imprimantes 3D dans les Fablab où l’on peut imprimer gratuitement, labos que l’on trouve au sein d’Institutions comme le Carrefour Numérique de la Cité des Sciences ou comme les Universités parisiennes, dont mon Université, l’Université Pierre & Marie Curie.

La Ménagerie Technologique a imprimé mon visage en 3D par acquisition d’un Scanner, durant 1 à 2 minutes. L’impression 3D dure une dizaine de minutes et produit une petite statuette de 3 cm de hauteur, en ABS (un plastique résistant à des températures supérieures à 40 °C, contrairement au PLA) par extrusion. Le fichier stl peut être manipulé pour être reçu sur une autre imprimante 3D dans un FabLab. L’impression d’une statuette de 8 cm de hauteur peut prendre une journée de travail de l’imprimante, environ 8 heures. Il faut savoir que la quantité de plastique consommée dépend de la taille de l’objet.

Il est plus conseillé de concevoir à nouveau, de A à Z, par logiciel 3D, un objet déjà existant par exemple un objet cassé dont on veut faire une pièce détachée non disponible sur le marché. Il existe en libre accès sur le Net des fichiers stl d’objets déjà conçus. Vous pouvez confier la conception de votre objet en 3D à un dessinateur industriel pour la somme de 600/800 €.

L’application la plus remarquable est certainement la confection de prothèses pour personnes invalides.

Impression 3D
avec une imprimante
Up Mini.

Un cours donné récemment au début de l’automne 2019 sur les angles en Radian à un élève de 1ère ST2I.

Le professeur a été payé 10 € / heure soit le SMIC (30 € pour 3 heures de cours au lieu de 60 € ; Ristourne de 50 % ; Le cours particuliers fut bradé ; Déstockage massif), pour 7 ans passés sur les bancs de la Fac.
 » A tout ceux qui nourris de Physique & de Chimie sont morts de faim … » (Jules Vallès).

Mes logiciels préférés, dont certains utilisent l’Intelligence Artificielle …

Organiseur personnel : Evernote.

Organiseur des tâches du jour : Todoist.

IFTTT = If This Then That : Automation/Couplage de certaines applications Androïd.

Transkribus : L’Intelligence Artificielle au service de la Reconnaissance numérique d’un texte manuscrit. Ce logiciel demande un temps de « machine learning ».

Screencast-O-Matic : Enregistrer sous forme de vidéo un écran d’ordinateur comme par exemple un Cours Particulier.

Evalbox : Automatiser le contrôle des connaissances par ordinateur. A tester …

Plickers : La rétroaction formative par le sondage en classe avec Mobile/Tablette et Ardoises/Elèves.

Moodle : La plate-forme robuste pour l’Enseignant numérique.

Final Draft : Le logiciel de Scénario. A tester …

DaVinci Resolve : Le logiciel gratuit de montage vidéo.

Domoscio : La Start-Up de la docimologie (Sciences de l’Evaluation) par Intelligence Artificielle. A tester …

A conseiller : Le Mus’X, le Musée de l’Ecole Polytechnique, l’Ecole prestigieuse de mathématiciens.

Exposition temporaire de 2019.

Grands professeurs mathématiciens de l’X.

  • Gaspard Monge, fondateur de l’Ecole, grand ami de Napoléon Bonaparte, qui militarise l’Ecole, qui est une école de Grands Travaux publics.
  • Vandermonde.
  • Laplace. Calcul différentiel. Probabilités.
  • Arago. Arithmétique sociale.
  • Poisson. Probabilités.
  • Bossut.
  • Francoeur.
  • Jomard.
  • Lacroix. Calcul différentiel.
  • Lagrange. Calcul différentiel.
  • Fourier, à l’origine des fameuses transformées, permettant la décomposition d’un spectre temporel en un spectre en fréquences.
  • Cauchy. Calcul différentiel et intégral.

Grands professeurs chimistes et physiciens de l’Ecole.

  • Berthollet. Chimiste.
  • Gay-Lussac. Chimiste.
  • Ampère. Physicien.

Polytechniciens très célèbres et remarquables.

  • Nicolas Sadi Carnot, père de la Thermodynamique.
  • Alfred Dreyfus, à l’origine de l’Affaire qui coupa la France en 2 et conduisit à la création de la Ligue des Droits de l’Homme.
  • Albert Jacquard, mathématicien devenu généticien des populations.
    Complètement passé sous silence par l’Ecole X.

A conseiller : Le Musée du Cinéma à la cinémathèque française. Très belle collection des premièrs appareils photos et caméras.

A conseiller : Le Musée de l’Homme, exposition permanente.

A conseiller : Le Musée de l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort, avec de magnifiques écorchés de Fragonard.

Le nom de la Maison Fragonard de Grasse s’est inspiré du peintre d’origine grassoise. Jean-Honoré Fragonard (1732-1806).Le nom du Musée de l’école véto s’inspire lui du nom de l’anatomiste Honoré Fragonard (1732-1799),lui aussi d’origine grassoise, célèbre pour ses écorchés, visible dans ce Musée.Ces 2 Fragonard étaient en fait cousins. Ils sont nés la même année à Grasse.Les 2 sont décédés en Région parisienne.
https://www.lexpress.fr/culture/livre/le-cousin-de-fragonard_811028.html²
Les Parfums Fragonard et leur Musée :
https://www.fragonard.com/fr/?country=FR
https://usines-parfum.fragonard.com/
https://musee-parfum-paris.fragonard.com/le-musee/
Le Musée Fragonard de l’Ecole Véto de Maisons-Alfort :
https://www.vet-alfort.fr/domaine-d-alfort/musee-fragonard/infos-pratiques
Il pourrait être certes intéressant de visiter ce luxueux Musée des Parfums … mais on a hélas pas le temps de tout faire, ni de tout lire …La misère nous cantonne à des activités peu onéreuses … et très terre-à-terre.Et il faut se contenter des déos bon marchés, trouvés chez Action. Il faut comprendre que ces histoires de parfums raffinés sont réservés à la Bourgeoisie …

Mes voyages au Royaume-Uni en 2005 et 2007.

  • J’ai une formation classique en chimie, spécialisation chimie organique, inorganique et analytique. Mon plus haut diplôme est le Master en analyse et études structurales en chimie organique et biologique obtenu en 2002. Ce dernier ne m’a pas permis de trouver un poste en entreprise et je le regrette vivement. J’ai fait un stage de 6 mois au Centre National de Génotypage qui m’a beaucoup intéressé au point de vue scientifique (comparaison quantitative de protéines par spectrométrie de masse MALDI-TOF). Mon activité professionnelle principale fut une activité d’enseignant non contractuel en Sciences Physiques en Collège et Lycée pour l’Education Nationale. Aujourd’hui, je suis en transition professionnelle et je ne souhaite plus travailler pour l’Education Nationale.

J’ai un bon niveau de compréhension orale et écrite en anglais. J’ai effectué deux voyages au Royaume-Uni en 2005 & 2007 pour visiter Liverpool, Manchester, Oxford avec la fréquentation de Musées, comme

LinusPauling
  • le Musée des Sciences et de l’Industrie à Manchester
    (http://msimanchester.org.uk/) : Histoire des moteurs à explosion, j’ai croisé en y allant en voiture louée Robie williams qui roulait en Porsche.
  • le domicile de Shakespeare à Stratford-Upon-Avon
    (http://www.shakespeare.org.uk/visit-the-houses/shakespeares-birthplace.html).
    Ce jour-là, j’ai envoyé une carte postale à Michel Drucker (au studio Gabriel), parce que j’avais consommé dans un salon de thé appelé Drucker’s en face du domicile de Shakespeare.

Manchester, c’est une ville très riche aujourd’hui, luxuriante, la ville de la Révolution Industrielle anglaise (la ville dans laquelle Friedrich Engels, travaille dans une société industrielle où son père a des intérêts, soutenant Karl Marx dans ses années de misère ; Karl Marx qui décrira d’ailleurs l’Angleterre dans son monumental Capital).
Manchester, c’est quand même la ville de John Dalton (qui a donné la théorie du daltonisme, mais aussi l’unité de masse atomique en biochimie), de Rutherford, célèbre physicien et chimiste, Prix Nobel 1908. De Thomson, Prix Nobel 1906, de Haworth, Prix Nobel 1937, de Robinson, Prix Nobel 1947, de Bragg, Prix Nobel 1915, de Bohr, Prix Nobel 1922, de Chadwick, Prix Nobel 1935. Vraiment grande Université à Manchester.

Liverpool, c’est la ville de la société propriétaire du Titanic : La White Star Line.
http://www.liverpoolmuseums.org.uk/maritime/visit/floor-plan/titanic/flag-emblems.aspx

On peut voir à Oxford la maison – observatoire de Halley, matheux, astronome, ayant donné son nom à la comète dont il a prévu le retour en 1758, effectivement observé après sa mort. La comète de Halley a été observée de façon connue en 467 av. J.C. … 1066 (Tapisserie de Bayeux), 1531, 1607, 1682, 1758 après J.C. Sa période est de 76 ans (elle varie entre 76 et 79 ans). Elle reviendra dans le système solaire en 2061. Elle était passée en 1910 et 1986.
http://www.oxfordhistory.org.uk/streets/inscriptions/central/halley.html

cometehalleytoilebayeux

Passage de la comète de Halley en 1066 qu’on peut observer sur la toile qu’on trouve à Bayeux dans le Calvados (J’avais vu la toile dans un voyage d’études en géologie de l’UPMC en 1994).

Oxford, c’est la ville de Alice au pays des merveilles, oeuvre logique écrit par le mathématicien Charles Lutwidge Dodgeson (aka Lewis Carroll) :
https://www.experienceoxfordshire.org/alice-in-wonderland-oxford/

lewiscarroll

« Nous sommes tous fous ici. Je suis fou. Tu es folle. »

A Oxford, j’avais lu une inscription faite à la craie en français sur un Collège : Tu crois que tout est possible ? Mais je n’étais pas obligé de la prendre pour moi.

Oxford est une des plus vieilles Universités du monde européen, comme La Sorbonne. Elle a donné moins de Prix Nobel que Cambridge, mais a fourni nombre de personnalités d’exception.

Un site recense une liste des « oxoniens », alumni célèbres … 26 Premiers Ministres britanniques et 50 Prix Nobel.
http://www.ox.ac.uk/about/oxford-people/famous-oxonians#

On peut y voir par exemple :

  • Benazir Bhutto, former Prime Minister of Pakistan
  • Zulfiqar Ali Bhutto, former President and Prime Minister of Pakistan
  • Dr Kofi Abrefa Busia, former Prime Minister of Ghana
  • Rt Hon David Cameron MP, former British Prime Minister Benazir Bhutto, former Prime Minister of Pakistan
  • Zulfiqar Ali Bhutto, former President and Prime Minister of Pakistan
  • Bill Clinton, former President of the United States
  • Malcolm Fraser, former Prime Minister of Australia
  • William Fulbright, politician, founder of the Fulbright Scholarships
  • Indira Gandhi, former Prime Minister of India
  • Bob Hawke, former Prime Minister of Australia
  • Professor Stephen Hawking, physicist
  • Sir Edward Heath, former British Prime Minister
  • Aldous Huxley, author
  • T E Lawrence, Lawrence of Arabia
  • John Le Carré, author
  • Sardar Farooq Ahmad Khan Leghari, former President of Pakistan
  • Ken Loach, film-maker
  • Alain Locke, philosopher and architect of the Harlem Renaissance
  • Rt Hon Theresa May MP, current British Prime Minister
  • Rupert Murdoch, executive chairman of News Corp, chairman and CEO of 21st Century Fox
  • Baroness (Margaret) Thatcher, former British Prime Minister
  • J R R Tolkien, author and academic
  • Lewis Carroll (Charles Dodgson), author and academic
  • Cecil Rhodes, colonial pioneer, founder of the Rhodes Scholarships
  • Oscar Wilde, playwright, poet and author
  • Edmund Halley, astronomer
  • William Harvey, scientist who discovered the circulation of the blood
  • Thomas Hobbes, philosopher
  • John Locke, philosopher
  • Adam Smith, political economist
  • Erasmus, scholar

Je lis habituellement toutes sortes d’ouvrages : Politique, philosophie, histoire, droit, romans, actualité, sciences. Mes lectures les plus marquantes en sciences sont :

  • Les découvreurs de Daniel Boorstin (aux éditions Bouquins). Livre incontournable dans la formation d’un scientifique …
  • Le cerveau et la pensée de Marc Peschanski (Super bouquin !). 
  • Les grandes expériences scientifiques de Michel Rival (Bon bouquin).
  • Histoire mondiale des sciences de Colin Ronan.
  • Les sciences, ça nous regarde : histoires surprenantes de nos rapports aux sciences et aux techniques sous la direction de Lionel Larqué et Dominique Pestre.
  • La Physique du quotidien de Istvan Berkès.

Je lis aussi de temps en temps la presse des grands quotidiens : Libération, Le Monde, Le Parisien, Charlie Hebdo, Mediapart.

Je lis aussi la presse scientifique : Pour la science (Billets d’Hervé This) et Sciences & Avenir (Hors séries : Les champignons, La grande histoire de l’Humanité).

Je fréquente habituellement les Musées parisiens :

  • Musée de l’Homme.
  • Cité des Sciences de la Villette (exposition sur la Voix – 2015, sur Darwin, sur la génétique, les sons, Planétarium – 2016, le Microbiote – 2019 ).
  • Musée des Arts & Métiers.
  • Palais de la Découverte (exposés sur la chimie, la radioactivité, la biologie, la physique sur les référentiels tournants, Planétarium).
  • Expositions du Centre Georges Pompidou (Expo sur Salvador Dali).
  • Expositions du Grand Palais (Miro).
  • Musée d’Orsay (Picasso Bleu & Rose).
  • Mémorial de la Shoah.
  • Cinémathèque française (Expos sur François Truffaut, Gus Van Sant). Musée du cinéma. Films de François Truffaut, Scorcese, Buster Keaton.
  • Osmothèque à Versailles (ISIPCA).

Je fréquente aussi habituellement les conférences du Musée des Arts & Métiers (le jeudi) avec par exemple les thèmes suivants, qui m’ont beaucoup intéressé. Plaisir intellectuel jubilatoire.
(http://www.arts-et-metiers.net/agenda/archives) :

J’ai assisté à plusieurs conférences du cycle Rêves et cauchemars (Plaisir intellectuel jubilatoire) de la Cité des Sciences à la Villette :
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/animations-spectacles/conferences/thema-reves-et-cauchemars/cycle-la-science-des-reves/

  • Quand le rêve tourne au cauchemar par Antonia Zadra.
    – 22 mars 2016.
  • Les bienfaits du rêve par Isabelle Arnulf.
    – 29 mars 2016.
  • L’interprétation du rêve a-t-elle un sens ? par Tobie Nathan.
    – 5 avril 2016.

J’ai assisté aussi à plusieurs conférences intéressantes de la semaine du cerveau 2016 et 2018 dans plusieurs lieux scientifiques :

  • Cerveau et justice. Conférence-débat de l’Institut Pasteur.
    par Marc Bourgeois, Denis Forest (philosophe), Philippe Goossens (avocat),
    Jean-Louis Mangin (informaticien au CEA).
    – 19 mars 2016.
  • Pilotage de drone par la pensée, animation au Palais de la Découverte
    par Nataliya Kosmyna.
    – 20 mars 2016.
  • Quelle conscience dans le coma ? par Sarah Wannez. Conférence du Palais de la Découverte.
    – 18 mars 2016.
  • L’homme réparé – l’homme augmenté. Projection suivi d’un débat.
    par Jean-Michel Besnier (philosophe), Serge Picaud, Matthieu Saintenac (réalisateur).
    – 16 mars 2016.
  • Comportement, interface machine-homme, habitat intelligent, données de base : notre nouvelle vie à l’anthropocène par Pierre-Paul Vidal.
    – 15 mars 2016.
  • Du son au sens : comment casser le code de la parole ?
    Dr. Léo Varnet (post doctorant, Laboratoire des systèmes perceptifs, LSP, ENS Paris)
    Comment comprenons-nous la parole ? Comment notre cerveau décode-t-il les sons prononcés par notre interlocuteur pour identifier les mots et les syllabes qui les composent ? Depuis plus d’un siècle, la psycholinguistique cherche à répondre à cette question au travers d’expériences perceptives durant lesquelles des participants jugent de l’intelligibilité de sons de parole plus ou moins altérés. Nous suivrons ici la même approche, en décortiquant un son de parole pour observer les mécanismes impliqués dans sa compréhension.
    – Lundi 12 mars 2018. Ecolte Normale Supérieure.
  • Addictions : tous égaux ?
    Dr. Marie Jauffret-Roustide (CR CNRS, EHESS, UPD Inserm, CERMES3), Dr. Bertrand Nalpas (DR Inserm, DISC Inserm), Dr.Clément Vansteene (Hôpital Sainte Anne, USPC), Marc Margelidon (La Croix Bleue)
    Les addictions sont des pathologies cérébrales définies par une dépendance à une substance ou une activité. Comment l’addiction prend-elle racine dans le cerveau ? Comment déceler les facteurs de vulnérabilités pour une meilleure prévention et prise en charge ?
    Une conférence du cycle Santé en questions, conférence citoyenne proposée par l’Inserm et Universcience – Un duplex entre la Cité des sciences et de l’industrie et le Pavillon des sciences de Montbéliard.
    – Jeudi 15 mars 2018. Cité des Sciences de la Villette.
  • Visite-conférence du laboratoire de Magnéto-encéphalographie. Denis Schwartz, ingénieur de recherche.
    – Samedi 17 mars 2018. Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière, Hôpital de la Pitié-Salpétrière.
  • Que savons-nous sur la dépression ? 
    Pr. Philippe Fossati (Pu PH, UPMC, Hôpital Pitié Salpêtrière, ICM, équipe Social and Affective Neuroscience)
    La dépression se traduit par des troubles émotionnels, cognitifs, et physique (fatigue, douleurs, troubles du sommeil, etc.). Elle peut être prise en charge aujourd’hui à l’aide de différents types de traitements médicamenteux. Cependant il n’est pas encore possible de prévenir la survenue des dépressions, les chercheurs souhaitent identifier des marqueurs qui permettraient d’identifier les sujets à risques. La dépression affecte profondément la vie quotidienne, et notamment la prise de décision : les personnes atteintes de dépression doivent déployer des efforts très importants pour réaliser une tâche, tout leur semble fatiguant, et souvent elles renoncent à entreprendre des actions pourtant simples.
    – Samedi 17 mars 2018. Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière, Hôpital de la Pitié-Salpétrière.

Je m’intéresse à toutes les disciplines scientifiques : Chimie, Physique, Médecine. Les neurosciences me fascinent.

J’ai aussi un intérêt marqué pour les médias sociaux (Facebook et Twitter).

J’ai envisagé en 2009 de me reconvertir sans succès dans l’informatique, ce qui fait que j’ai des notions de programmations en Langage objet (Java) et sur les bases de données (requêtes SQL) et ce fut pour moi l’occasion d’analyser les métiers de la programmation. Je maîtrise aussi le clavier d’un ordinateur (dactylographie), mais je me sers aussi de temps à autre de la reconnaissance vocale, de la reconnaissance de caractères sur photos de textes et occasionnellement de  logiciels de montages vidéos. J’aime bien les nouvelles technologies de la communication.

Je vais au cinéma très souvent, une à trois fois par semaine et j’aime tous les genres de cinéma : Politique, historique, scientifique, biopics, action, burlesque, comédies, drames. J’ai une grande curiosité pour le cinéma, je suis assez cinéphile. J’ai lu beaucoup d’ouvrages sur le cinéma, des biographies d’acteurs et de réalisateurs surtout. Je vais au théâtre de temps en temps : Petits théâtres d’improvisation, Comédie française.

  • J’aime beaucoup écouter tous les styles de musique : Pop, Moderne, Rap, Jazz, Blues, Classique, Folklore tunisien.

Mes commentaires sur l’article de Libération du 17 juin 2019 : Une école tout numérique sans les enseignants.

Remarques :

La cahier de textes numérique pour donner des devoirs aux élèves n’est pas une mauvaise chose : L’enseignant a très peu de temps à la fin de son cours. Il doit également prendre sur l’intercours pour remplir ses messages aux parents dans les carnets de liaison, ce qui peut facilement être dématérialisé de façon électronique.

Il existe même une jeune femme qui a mis au point la détection par électronique/informatique de la présence des élèves à leur entrée dans la salle de classe, ce qui peut dispenser les professeurs de faire l’appel.

L’Ecole ne doit évidemment pas devenir « tout numérique ».
L’Ecole est une démocratie miniature, le plus grand moyen de socialisation des enfants, en prévision de leur vie sociale future, professionnelle. L’humain est un être social, construit à partir de ses interactions avec les autres. Envisager un enseignement uniquement, entièrement numérique à domicile est possible, mais à déconseiller fortement. Certains enfants toutefois sont scolarisés à distance En témoigne l’existence du CNED.

Mais les nouvelles technos sont l’avenir, un outil formidable pour l’accompagnement, le soutien scolaire en dehors de la classe qui peut être pris en charge par des professeurs spécialisés (ou des étudiants à l’Université en cours de formation : Un Tutorat pourrait être mis en place pour que ces aînés assistent leurs cadets apprenant dans le Secondaire sur le modèle des étudiants/professeurs de l’Ecole Normale Supérieure, qui donne des « colles » en CPGE). Une plate-forme robuste, aboutie, tout-en-un comme Moodle peut être utilisée, mise au point depuis 2 ou 3 décennies et largement utilisée par les établissements d’enseignement supérieur.
L’idée étant d’appliquer au Secondaire, ce qui est déjà très bien utilisé dans le Supérieur.

Il existe déjà une observation, une réflexion autour des usages numériques qui peuvent être introduits en pédagogie. Des professeurs spécialisés peuvent observer les innovations, les sélectionner pour les proposer à des professeurs préférant leur présence, le contact auprès de leurs élèves, professeurs qui ne peuvent se couper en deux, en se transformant en éditeurs la nuit, et en professeurs le jour, ce qui s’avère sérieusement chronophage (« la double journée », si ce n’est la triple journée quand il faut vivre sa vie de famille). La plupart des professeurs présents en classe ne peuvent d’ailleurs faire ce travail d’édition. Et les professeurs concevant des manuels savent que cela n’est pas vraiment rémunérateur en terme de droits d’auteur.

Enfin, concevoir des outils pédagogiques basés sur les nouvelles technos prend du temps et devrait être confiés à des professeurs/concepteurs maîtrisant aussi bien les outils numériques que les savoirs propres à leur discipline ou à plusieurs. Le travail d’un professeur/concepteur doit être rémunéré à sa juste valeur …

On peut même dire que l’avènement de la docimologie numérique (Sciences de l’évaluation) dopée par l’Intelligence Artificielle, avec par exemple la notation automatisée de copies d’élèves depuis le prix de la fondation Hewlett en 2012, va demander de plus en plus d’efforts de conception, impensables dans l’exercice normal d’un professeur du Secondaire. Mais la rétroaction formative, outil très puissant, avec lequel l’enseignant lui-même apprend des erreurs & incompréhensions de ses élèves, n’en sera que meilleure et améliorera considérablement les progrès des élèves, qui auront moins peur du principe de la certification.
https://www.kaggle.com/c/asap-aes

Dans une optique de formation/recherche, l’enseignant doit interroger ses élèves sur ce qu’ils savent déjà, avant de commencer sa formation. Faire le point sur les acquis pour bâtir de nouvelles connaissances, comme le ferait un chercheur … ajoutant ses découvertes sur les bases développées par ses prédécesseurs. Avant d’apprendre, il faut se poser la question : Qu’est-ce que l’on sait ? Il faut pouvoir se dire : Je ne sais pas et je vais apprendre ou bien personne ne sait et on va chercher pour trouver … découvrir.

Tout le monde a à gagner à produire un travail d’équipe, bien que chaque professeur doit avoir individuellement la maîtrise du savoir qu’il dispense … Un professeur doit être un adulte, un être pensant, brillant, rayonnant, raisonnant, vulgarisateur, médiateur, facilitateur, un intellectuel autonome, une locomotive, doué, animé d’une pensée originale, même s’il doit suivre des programmes. Il doit « vendre sa salade », dispenser un peu de son savoir de façon synthétique pour ses apprenants.

 » Le hasard ne favorise que les gens préparés  » (Louis Pasteur, chimiste, biologiste, père de la microbiologie).


Citations de Louis Pasteur :

« Le hasard ne favorise l’invention que pour des esprits préparés aux découvertes par de patientes études et de persévérants efforts. »

« Les conceptions les plus hardies, les spéculations les plus légitimes, ne prennent un corps et une âme que le jour où elles sont consacrées par l’observation et l’expérience. »

« Permettez-moi de vous révéler le secret qui m’a conduit à atteindre mon but. Ma force repose uniquement sur ma ténacité. »

« Le hasard porte quelquefois en avant ceux que la modestie retient en arrière. »

« Il n’est pas rare de voir les plus savants hommes perdre parfois le discernement de leur vrai mérite. »

« Quand on est enfin arrivé à la certitude, on éprouve l’une des plus grandes joies que puisse ressentir l’âme humaine. »

« La science et la passion de comprendre sont-elles autre chose que l’effet de l’aiguillon du savoir qui met en notre âme le mystère de l’Univers ? »

« La science enfante chaque jour des prodiges. Vous avez voulu témoigner une fois de plus de l’impression profonde que le monde, les habitudes de la vie, les lettres à leur tour reçoivent de tant de découvertes accumulées. »

« La grandeur des actions humaines se mesure à l’inspiration qui les fait naître. Heureux celui qui porte en soi un Dieu, un idéal de beauté et qui lui obéit : l’idéal de l’art, idéal de la science, idéal de la patrie, idéal des vertus de l’Evangile ! »

« La science n’a pas de patrie. »

« La science n’a pas de patrie, parce que le savoir est le patrimoine de l’humanité, le flambeau qui éclaire le monde. »

« Ayez le culte de l’esprit critique. »

Quelques outils Web intéressants pour apprendre les maths et les sciences : GéoGebra, Wolfram et l’exerciseur WebWorK.

Il existe de très nombreuses animations GéoGebra (basé sur le langage Latex) et Wolfram en Maths & Sciences.

GéoGébra est très bien fait, abouti.


Wolfram.

Wolfram est un ensemble d’Applications Web, Androïd & Apple écrites en langage Wolfram. Il existe une base de recherche sémantique des applis Wolfram. Il existe une sous-division plus répandue : Wolfram Alpha.
Wolfram est le nom allemand de l’élément Tungstène qui a donné la lettre W de l’élément dans le tableau périodique de Mendeleev.

WebWorK, l’exerciseur.

L’exerciseur WebWorK a l’air assez génial. Il est subventionné par la Mathematical Association of America.

Conférences vues ces dernières années à Paris.

Je fréquente habituellement les Musées parisiens :

  • Musée de l’Homme.
  • Cité des Sciences de la Villette (exposition sur la Voix – 2015, sur Darwin, sur la génétique, les sons, Planétarium – 2016, le Microbiote – 2019 ).
  • Musée des Arts & Métiers.
  • Palais de la Découverte (exposés sur la chimie, la radioactivité, la biologie, la physique sur les référentiels tournants, Planétarium).
  • Expositions du Centre Georges Pompidou (Expo sur Salvador Dali).
  • Expositions du Grand Palais (Miro).
  • Musée d’Orsay (Picasso Bleu & Rose).
  • Mémorial de la Shoah.
  • Cinémathèque française (Expos sur François Truffaut, Gus Van Sant). Musée du cinéma. Films de François Truffaut, Scorcese, Buster Keaton.
  • Osmothèque à Versailles (ISIPCA).

Année 2015.

Année 2016.

Je fréquente aussi habituellement les conférences du Musée des Arts & Métiers (le jeudi) avec par exemple les thèmes suivants, qui m’ont beaucoup intéressé. Plaisir intellectuel jubilatoire.
(http://www.arts-et-metiers.net/agenda/archives) :

  • Le transport par dirigeable : utopie ou réalité future ?
    Passionnant.
    – 21 janvier 2016
  • Métamatériaux ou l’invisibilité réinventée.
    Passionnant. Comment rendre invisible un matériau …
    par Sébastien Guenneau et Philippe Barois
    – jeudi 25 février 2016
  • À quoi rêvent les algorithmes ?
    par Dominique Cardon
    – jeudi 3 mars 2016
  • Manipuler l’infiniment petit.
    par Michel Spiro, Samuel Guibal, Stéphane Régnier
    – jeudi 17 mars 2016
  • Pollution des eaux, comment éliminer les médicaments ?
    par Hélène Budzinski et Jérôme Labanowski
    – jeudi 24 mars 2016
    Vidéo de la conférence ici :
    https://www.arts-et-metiers.net/musee/pollution-des-eaux-comment-eliminer-les-medicaments
  • Les secrets du cosmos par Jean Audouze, un grand Monsieur de la physique.
    – 7 avril 2016
  • Faire parler l’ADN fossile ou comment remonter le temps ?
    avec Eva Maria Geigl, directrice de recherche CNRS, Institut Jacques Monod, Equipe Epigénome et paléogénome, et Alain Froment, médecin et anthropologue, Musée de l’Homme, MNHN.
    – jeudi 28 avril 2016
  • Le cerveau, la machine et l’humain.
    avec Pierre-Marie Lledo, directeur du département de neurosciences à l’Institut Pasteur, directeur de recherche au CNRS, où il dirige le laboratoire « Gènes et cognition », et membre de l’Académie européenne des sciences. Il a été professeur invité à l’Université Harvard pendant de nombreuses années. Il est l’auteur, avec Jean-Didier Vincent, du Cerveau sur mesure, qui a été un grand succès.
    Vidéo de la conférence ici :
    https://www.arts-et-metiers.net/musee/le-cerveau-la-machine-et-lhumain

J’ai assisté à plusieurs conférences du cycle Rêves et cauchemars (Plaisir intellectuel jubilatoire) de la Cité des Sciences à la Villette :
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/animations-spectacles/conferences/thema-reves-et-cauchemars/cycle-la-science-des-reves/

  • Quand le rêve tourne au cauchemar par Antonia Zadra.
    – 22 mars 2016.
    60 % des rêves sont des rêves anxieux.
  • Les bienfaits du rêve par Isabelle Arnulf.
    Grande spécialiste du rêve …
    Les rêves prennent pour sujet l’activité diurne des 3 à 7 jours précédents et non celle de la veille, contrairement à ce qu’on croit souvent.

    – 29 mars 2016.
  • L’interprétation du rêve a-t-elle un sens ? par Tobie Nathan.
    – 5 avril 2016.
    L’interprétation des rêves nécessite un tiers … nous dit le Pr Tobie Nathan, mais je pense qu’on peut parfois faire ça seul.
    Importance du rêve dans la révélation aux prophètes … On pense au prophète Youssef, fort dans l’interprétation des rêves (sourate n°11 du Coran).

J’ai assisté aussi à plusieurs conférences intéressantes de la semaine du cerveau 2016 et 2018 dans plusieurs lieux scientifiques :

  • Cerveau et justice. Conférence-débat de l’Institut Pasteur.
    par Marc Bourgeois, Denis Forest (philosophe), Philippe Goossens (avocat),
    Jean-Louis Mangin (informaticien au CEA).
    – 19 mars 2016.
  • Pilotage de drone par la pensée, animation au Palais de la Découverte
    par Nataliya Kosmyna.
    – 20 mars 2016.
  • Quelle conscience dans le coma ? par Sarah Wannez. Conférence du Palais de la Découverte.
    – 18 mars 2016.
  • L’homme réparé – l’homme augmenté. Projection suivi d’un débat.
    par Jean-Michel Besnier (philosophe), Serge Picaud, Matthieu Saintenac (réalisateur).
    – 16 mars 2016.
  • Comportement, interface machine-homme, habitat intelligent, données de base : notre nouvelle vie à l’anthropocène par Pierre-Paul Vidal.
    – 15 mars 2016.

Année 2018.

  • Du son au sens : comment casser le code de la parole ?
    Dr. Léo Varnet (post doctorant, Laboratoire des systèmes perceptifs, LSP, ENS Paris)
    Comment comprenons-nous la parole ? Comment notre cerveau décode-t-il les sons prononcés par notre interlocuteur pour identifier les mots et les syllabes qui les composent ? Depuis plus d’un siècle, la psycholinguistique cherche à répondre à cette question au travers d’expériences perceptives durant lesquelles des participants jugent de l’intelligibilité de sons de parole plus ou moins altérés. Nous suivrons ici la même approche, en décortiquant un son de parole pour observer les mécanismes impliqués dans sa compréhension.
    – Lundi 12 mars 2018. Ecolte Normale Supérieure.
    Il existe des atomes de parole … qu’on peut mettre en évidence !
  • Addictions : tous égaux ?
    Dr. Marie Jauffret-Roustide (CR CNRS, EHESS, UPD Inserm, CERMES3), Dr. Bertrand Nalpas (DR Inserm, DISC Inserm), Dr.Clément Vansteene (Hôpital Sainte Anne, USPC), Marc Margelidon (La Croix Bleue)
    Les addictions sont des pathologies cérébrales définies par une dépendance à une substance ou une activité. Comment l’addiction prend-elle racine dans le cerveau ? Comment déceler les facteurs de vulnérabilités pour une meilleure prévention et prise en charge ?
    Une conférence du cycle Santé en questions, conférence citoyenne proposée par l’Inserm et Universcience – Un duplex entre la Cité des sciences et de l’industrie et le Pavillon des sciences de Montbéliard.
    – Jeudi 15 mars 2018. Cité des Sciences de la Villette.
  • Visite-conférence du laboratoire de Magnéto-encéphalographie. Denis Schwartz, ingénieur de recherche.
    – Samedi 17 mars 2018. Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière, Hôpital de la Pitié-Salpétrière.
  • Que savons-nous sur la dépression ? 
    Pr. Philippe Fossati (Pu PH, UPMC, Hôpital Pitié Salpêtrière, ICM, équipe Social and Affective Neuroscience)
    La dépression se traduit par des troubles émotionnels, cognitifs, et physique (fatigue, douleurs, troubles du sommeil, etc.). Elle peut être prise en charge aujourd’hui à l’aide de différents types de traitements médicamenteux. Cependant il n’est pas encore possible de prévenir la survenue des dépressions, les chercheurs souhaitent identifier des marqueurs qui permettraient d’identifier les sujets à risques. La dépression affecte profondément la vie quotidienne, et notamment la prise de décision : les personnes atteintes de dépression doivent déployer des efforts très importants pour réaliser une tâche, tout leur semble fatiguant, et souvent elles renoncent à entreprendre des actions pourtant simples.
    – Samedi 17 mars 2018. Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière, Hôpital de la Pitié-Salpétrière.
    Conférence assez intéressante … Il est apparu récemment une molécule miraculeuse d’action très rapide contre la dépression : La kétamine. Un dépressif ne doit pas prendre la décision hative de divorcer. Le Dr Fossati nous dit que certains deviennent psychiatres par culture littéraire … Il ne faut pas se sentir concerné. Le métier de psychiatre est trop affreux. Le Dr Fossati nous dit aussi que le métier de médecin psychiatre est surtout fait d’automatismes et qu’il faut savoir réflechir au bon moment, 5 minutes par jour.

Année 2019.

  • Exposition sur le Microbiote à la Cité des Sciences avec ma soeur Sonia le 6 mars 2019.
  • Conférence inaugurale de la semaine du Cerveau 2019 sur les AddictionsConférence passionnante.
    Par Jocelyne Caboche (Institut de Biologie Paris-Seine, Neuroscience Paris Seine –
    Sorbonne Université/CNRS/Inserm, Trésorière de la Société des Neuroscience).
    11 mars 2019.

Les addictions sont considérées comme des pathologies cérébrales définies par une dépendance et un usage compulsif d’une substance ou d’une activité, bien souvent malgré la connaissance de ses conséquences délétères, sur la santé, le comportement social, et la santé mentale. Les substances addictives incluent le tabac, l’alcool, les psychostimulants (cocaïne, amphétamine), les opiacés et le cannabis. Parmi les addictions sans substance sont aujourd’hui considérées, le jeu (jeux de hasard et d’argent), les sports extrêmes, voire même les écrans. Tous les individus ne sont pas égaux face aux addictions et les déterminants sociaux (environnement social y compris au cours de l’enfance, stress) jouent un rôle déterminant dans ce domaine. Jocelyne Caboche proposera de mieux comprendreles bases neurobiologiques de l’addiction, avec le détournement des circuits cérébraux normalement impliqués dans la récompense. Elle exposera les avancées de la recherche fondamentale et clinique qui permettent de mieux comprendre comment les substances ou certaines activités modifient de façon durable les propriétés des neurones au sein de ces circuits, et induisent une forme d’apprentissage pathologique associée à une libération accrue d’un neurotransmetteur : la dopamine. Comprendre ces mécanismes, et mieux les appréhender sont essentiels pour envisager de nouvelles approches thérapeutiques dans le traitement de ces pathologies.

  • Conférence passionnante sur le sujet : Le libre arbitre existe-t-il ?
    ESPCI (Ecole Supérieure de Physique & Chimie Industrielle de la Ville de Paris)
    12 mars 2019.
    Par
    • Bruno Delord, PR Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique (ISIR), Sorbonne Université.
    • Nathalie Labrousse, Doctorante en sciences de l’éducation,
      Professeure agrégée lettres modernes,
      Laboratoire EDA (Education Discours Apprentissages) de Paris-Descartes.
    • Jean-Baptiste Guillon, Dr, normalien, agrégé, fait partie de la Chaire de Métaphysique et Philosophie de la Connaissance au Collège de France.

Lorsque notre comportement et nos choix peuvent être expliquées grâce aux neurosciences et aux sciences sociales, peut-on encore parler de libre arbitre ? Qu’en pensent les chercheur·es et les philosophes ? Pour animer cette réflexion, l’ESPGG propose un débat mouvant : une table ronde où le public doit se placer dans l’espace en fonction de ses convictions (à gauche : oui le libre arbitre existe; à droite : non ; au milieu : ne se prononce pas). Puis, au fur à mesure que la table ronde se déroule et que les échanges s’enrichissent, le public est invité à se repositionner.

  • Conférence passionnante de la philosophe franco-italienne Elena Pasquinelli sur le sujet : Esprit critique, es-tu là ?
    ENS-Ulm (Ecole Normale Supérieure).
    13 mars 2019.

Sommes-nous capables d’esprit critique ? Peut-on outiller l’esprit critique ? Mais surtout : savons-nous de quoi nous parlons lorsque nous utilisons ces mots ? Nous allons puiser dans le réservoir des sciences cognitives – et des sciences tout court – pour nous en faire une idée.

  • Entretien intéressant sur le thème Le cerveau, ce carrefour entre sciences et humanités.
    14 mars 2019.
    Par Giuseppe Gangarossa, Université Paris Diderot & Jean-Gaël Barbara, CNRS.

Comment les savoirs sur le cerveau se sont-ils construits ? Comment cet organe si fascinant et mystérieux a-t-il réussi à se placer au croisement des savoirs ? La Semaine du Cerveau est l’occasion d’un dialogue entre neurosciences et sciences humaines. Les bibliothèques de santé de l’université Paris Diderot vous proposent une rencontre avec Giuseppe Gangarossa, enseignant-chercheur en neurosciences (CNRS/Paris Diderot) et Jean-Gaël Barbara, historien et épistémologue des sciences (CNRS).
Cette rencontre accompagne l’exposition NeuroArts, sur l’imagerie du cerveau en lien avec les fonctions cérébrales. L’exposition NeuroArts est itinérante : Bibliothèque Bichat (février), Bibliothèque Villemin (mars), Bibliothèque Garancière (avril).

  • Conférence-entretien : Pourquoi et comment les maladies du cerveau font-elles encore de la résistance ?
    Institut Pasteur, Rue du Docteur Roux, Paris, France.
    16 mars 2019.Par
    • AGID Yves : médecin Neurologue, Professeur émérite à l’ICM (Institut du Cerveau et de la Moelle) ; Hôpital de la Pitiè-Salpêtrière, (Maladies neurologiques; tumeurs gliales).
    • BRISARD Claudine Directrice du Groupe Central Nervous System Medical Managment chez Syneos Health (Neurodegenerescence, douleur, psychiatrie).
    • DALKARA Deniz Institut de la Vision Paris Inserm U968 (restauration de la vision).
    • HENRY Chantal médecin Psychiatre ; Chercheuse à l’Institut Pasteur (Unité de Perception et mémoire olfactive, maladies psychiatriques).
    • PETIT Christine : médecin Généticienne, ; Professeur au Collège de France, Professeur à l’Institut Pasteur, Directrice de l’Institut de l’Audition, Paris (restauration de l’audition).
    • Alain PEREZ (journaliste spécialisé dans la recherche médicale au sein de la rédaction du site Théragora).
    • Et le grand Jean-Pierre Changeux, Normalien, Major de l’Agrégation de Sciences Naturelles en 1958, Docteur en Sciences Naturelles à l’Institut Pasteur (1964), Directeur de l’unité de neurobiologie moléculaire de l’Institut Pasteur, professeur honoraire au Collège de France et à l’Institut Pasteur, membre de l’Académie des Sciences, lauréat du Prix Albert Einstein 2018.
      Biographie ici :
      https://www.academie-sciences.fr/fr/Liste-des-membres-de-l-Academie-des-sciences-/-C/jean-pierre-changeux.html
      https://www.college-de-france.fr/site/jean-pierre-changeux/index.htm

Pour les maladies du cerveau, quels sont les freins dans la recherche fondamentale, la clinique, les biotechnologies, les industries neuro-pharmaceutiques, les start-up, les applications thérapeutiques, les débats éthiques et politiques ? Les médecins, chercheurs, industriels, produisent une immense quantité de connaissances scientifiques et technologiques. Pourquoi les progrès thérapeutiques paraissent-ils lents aux yeux du grand public et surtout des patients ? La clinique, pourtant ancienne (Hippocrate), n’a avancé que lentement jusqu’au XIXème siècle, et récemment plus rapidement en neurologie qu’en psychiatrie; pourquoi ? La variabilité des paramètres biologiques entre individus est tellement grande qu’elle suscite une individualisation des thérapies. Cela nécessite des techniques rapides et fiables au chevet du patient, donc de l’argent et du personnel. Les “Big Data” et l’Intelligence Artificielle vont-elles améliorer cette nouvelle clinique ? Peut-on identifier les difficultés techniques, conceptuelles, translationnelles, ralentissant aujourd’hui les traitements des maladies neurologiques et mentales ? Les neurosciences, avec l’avancée des neurotechnologies et de la bioinformatique, produisent une quantité de données scientifiques jamais égalée. Comment les soignants peuvent-ils/elles exploiter cette masse d’informations et en tirer profit dans leur pratique ? Comment s’articulent les innovations scientifiques avec les innovations cliniques, technologiques, et industrielles. De quelle nature sont les freins dans les industries neuro-biotechnologiques et neuro- pharmaceutiques ? Est-il exact que l’industrie pharmaceutique a depuis quelques années délaissé la recherche de nouvelles molécules psycho-pharmacologiques jugées inefficaces, moins rentables ? Ou bien s’agit-il d’une ré-orientation vers les nouvelles techniques neuro- biologiques ? La recherche translationnelle permet-elle un transfert assez rapide des découvertes scientifiques et industrielles vers les applications cliniques ? Comment les cliniciens, chercheurs, et industriels collaborent-ils ? Les temps, les logiques, les valeurs, les pratiques, de la recherche fondamentale, de la clinique, et de l’industrie, sont différents. Est-ce un frein ? Pourtant l’objectif est le même : soigner !

  •  Expo sur les Droits de l’Homme vus par le Street-Art.
    Musée de l’Homme.
    15 mars 2019.

Mes Liens préférés vers des Sites Web de vulgarisation scientifiques, d’Institutions scientifiques, d’Universités & d’Ecoles scientifiques.

Vulgarisation scientifique.

  • Les Petits débrouillards, Association d’expérimentations ludiques en Sciences Physiques & Chimiques. Réseau National de Culture Scientifique & Technique.
    http://www.lespetitsdebrouillards.org/
  • Le groupe Traces (acronyme pour Théories et Réflexions sur l’Apprendre, la Communication et l’Education Scientifiques).
    https://www.groupe-traces.fr/
Bousculer les habitudes et les certitudes en matière de médiation et d’éducation aux sciences, en commençant par les nôtres, leur appliquer ainsi la mise en doute perpétuelle propre à la recherche scientifique : voilà ce qui caractérise la démarche de Traces.
Groupe de réflexion et d’action sur la science, sa communication et son rapport à la société, Traces réunit des professionnels impliqués dans la recherche, le développement et la diffusion d’idées et d’outils qu’ils croient utiles à l’inspiration d’une juste place de la science et de la technologie dans la société.
Dans cette dynamique, à l’interface entre les mondes académique, associatif et privé, en lien avec de nombreux partenaires, Traces cherche à créer des espaces privilégiés de prise de recul, d’expérimentation et d’innovation dans le domaine de la communication publique de la science. Formation, conseil et médiation sur le terrain s’y enrichissent mutuellement, à travers une perpétuelle réflexion interdisciplinaire à la convergence des sciences humaines et des sciences expérimentales.
  • Site de vulgarisation du groupe Universcience (Cité des Sciences/Palais de la Découverte). Médias de vulgarisation scientifique. http://www.universcience.tv/
  • Semaine du cerveau.
    Ensemble de manifestations scientifiques ayant pour but de sensibiliser à l’importance de la recherche sur le cerveau.
    https://www.semaineducerveau.fr/

Musées Scientifiques.

  • Cité des Sciences & de l’Industrie de la Villette.
    Musée national de vulgarisation pour tous les âges, les enfants en particulier. Conférences scientifiques Grand Public & Haut Niveau,
    notamment en Santé.
    http://www.cite-sciences.fr/
  • Palais de la Découverte depuis 1937 (Grand Musée National de vulgarisation pour tous les âges et en particulier pour la jeunesse).
    Collections de démonstrations scientifiques.
    http://www.palais-decouverte.fr/
  • Musée des Arts & Métiers (depuis 1974).
    Le Musée des arts et métiers peut être considéré comme l’un des plus anciens musées techniques et industriels au monde. Son histoire est intimement liée à celle du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), dont il est l’une des composante.
    https://www.arts-et-metiers.net/
  • Le musée sur la famille Curie (grand hommage à la famille aux 5 Prix Nobel).
    Petit Musée très bien fait. Application mobile très riche, éducative,
    http://musee.curie.fr/
    Voir aussi visite virtuelle excellente, très belle d’un point de vue esthétique du Musée Curie en collaboration avec le groupe Google, qui fait visiter aussi le Musée Galileo à Florence : https://artsandculture.google.com/
  • Musée de l’Homme.
    (Musée National de vulgarisation en Anthropologie, Sciences Humaines) depuis 1938.
    Vulgarisation en Anthropologie, Sciences Humaines. Lutte contre les Racismes.
    http://www.museedelhomme.fr/
  • Musée des Sciences et de l’Industrie de Manchester.
    Très belle exposition sur les moteurs à explosion et leur histoire.
    The Science and Industry Museum is devoted to inspiring our visitors through ideas that change the world, from the Industrial Revolution to today and beyond.
    https://www.scienceandindustrymuseum.org.uk/

Grandes Institutions Scientifiques de Recherche.

  • INRIA (Institut national de recherche en sciences du numérique).
    L’Inria promeut l’excellence scientifique et le transfert pour avoir le plus grand impact. L’Inria emploie 2500 collaborateurs issus des meilleures universités mondiales, qui relèvent les défis des sciences informatiques et mathématiques.
    http://www.inria.fr/
  • IRCAM (Institut de recherche et coordination acoustique/musique).
    L’Institut de recherche et coordination acoustique/musique est un centre français de recherche scientifique, d’innovation technologique et de création musicale, fondé par Pierre Boulez en 1970 et dirigé depuis 2006 par Frank Madlener.
    http://www.ircam.fr/
  • ICM (Institut du Cerveau et de la Moëlle Epinière).
    Centre de recherche au sein de la Pitié-Salpêtrière, le plus grand hôpital d’Europe.
    En réunissant en un même lieu malades, médecins et chercheurs, l’objectif est de permettre la mise au point rapide de traitements pour les lésions du système nerveux afin de les appliquer aux patients dans les meilleurs délais.
    https://icm-institute.org/
  • CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique).
    Depuis 80 ans, nos connaissances bâtissent de nouveaux mondes.
    http://www.cnrs.fr/

On peut penser que les Lycéens ne sont pas suffisamment informés de ce qui se fait dans les Grandes Ecoles et Universités, information faite par défaut par les parents éduqués des classes moyennes, information par découverte qui devrait se faire dans des ateliers, peut-être par vidéos d’introduction produites par ces Ecoles et Universités.
Nous avons été nombreux, étudiants, à nous être laissés porter par le courant, dans des orientations par défaut, n’imaginant pas qu’il y avait des métiers au bout de nos études …

Grandes Universités Parisiennes Scientifiques, de formation d’enseignants.

  • Ecole Normale Supérieure/Rue d’Ulm.
    L’école aux 13 Prix Nobel :
  • Huit Prix Nobel de physique (1908, Jean Perrin/1926, Alfred Kastler/1966, Louis Néel/1970, Pierre Gilles de Gênes/1991, Claude Cohen-Tannoudji/1997, 2007, Serge Haroche/2012), un de chimie (Jean-Paul Sabatier en 1912), un d’économie (Gérard Debreu en 1983), et trois de littérature (Romain Rolland en 1915, Henri Bergson en 1927 et Jean-Paul Sartre en 1964, qui le refuse à cause de sa sympathie pour le socialisme de l’Union soviétique, le Prix Nobel représentant l’Occident).
    http://www.ens.fr/

Grandes Ecoles d’Ingénieurs.

  • ESPCI : Ecole Supérieure de Physique & Chimie Industrielle.
    L’Ecole aux 4 Prix Nobel : Pierre Curie, Frédéric Joliot-Curie, Georges Charpak et Pierre Gilles-de-Gênes.
    https://www.espci.fr/fr/
  • Ecole Polytechnique, dite l’X.
    4 Prix Nobel :
  • Maurice Allais, Economie/1988, Henri Becquerel Physique/1903 partagé avec Pierre & Marie Curie, Jean Tirole, Economie/2014, Gérard Mourou, Physique/2018, de passage : l’américain Albert Michelson, Physique/1907 pour son fameux Interféromètre ou Interféromètre Michelson ayant permis de notables avancées en astronomie/cosmologie.
    https://www.polytechnique.edu/
  • l’X fête ses 225 ans.
    https://225.polytechnique.fr/

Ecoles d’Enseignement supérieur spécialisées.

  • ISIPCA (Grande école des métiers du parfum, de la cosmétique et des arômes).
    ISIPCA transmet aux étudiants, français et étrangers, mais aussi aux professionnels du secteur, des savoir-faire d’excellence uniques au monde. Auprès de formateurs, experts et passionnés, ils apprennent à maîtriser des domaines d’application.
    https://www.isipca.fr/

Enseignement à distance sur les plateformes, Classes virtuelles TeachReo, Tutorsbox, Scribblar, Webroom, Moodle, BigBlueButton (le gros bouton bleu).

https://screencast-o-matic.com/watch/c2hf31nxTG

Ma préférence va au serveur pédagogique Moodle, dont j’avais connu les premièrs développements en l’an 1999, qui propose à peu près tout ce qui peut être offert à un prof pour la gestion de ses cours : Cours, Présentation Powerpoint, Bases de Données, Exerciseurs, QCM, Forum, Sondages, FeedBack, Classe Virtuelle (BigBlueButton). Une sorte de Tout-En-Un. Il existe des serveurs hébergeant gratuitement Moodle sur lesquels n’importe quel enseignant peut monter son Moodle gratuit, ce qui lui permet d’éviter de maintenir un serveur …

Principe de la spectrométrie MALDI-TOF, appareil du type de ceux sur lequel j’étudiais en 2002 (par Brucker, fabricant allemand).

Une des meilleurs animations ici :

Prix Nobel en 2002 pour la mise au point depuis les années 1970 de la Spectrométrie de Masse Electrospray par John B. Fenn, un jeune chimiste qui nous ouvrait la voie en nous donnant du boulot.

Belle animation d’un Electrospray Q-TOF LC/MS par Agilent (Hewlett-Packard).

Explication de ce qu’est la méthode Electrospray.



Très bonne vidéo de la Préparation d’une cible MALDI, que j’avais bien maîtrisée en 2002.

Principe et progrès de la MALDI par une scientifique utilisant une machine BRUKER.

Stage de protéomique au CNG en 2002.

https://comparaisonquantitativedeproteinesparspectrodemassemalditof.wordpress.com/2019/05/21/rapport-de-stage-de-spectrometrie-de-masse-maldi-tof-au-cng-centre-national-de-genotypage-en-2002-pour-lobtention-du-grade-de-master-en-chimie/

https://comparaisonquantitativedeproteinesparspectrodemassemalditof.wordpress.com/2019/05/21/soutenance-de-stage-de-spectrometrie-de-masse-maldi-tof-en-septembre-2002-pour-lobtention-du-titre-de-master-en-chimie/(s’ouvre dans un nouvel onglet)

Parcours scolaire, Universitaire, scientifique et professionnel de l’enseignant Sami.

FORMATION UNIVERSITAIRE SCIENTIFIQUE

  • 1977-1979 Ecole maternelle Clauzel (Paris 9ème).
  • 1980-1982 Ecole primaire Chaptal (Paris 9ème).
    Prof à 6 ans : J’apprenais à écrire et à lire tellement vite que j’allais aider mes copains : Le don de soi, la Fraternité, ça s’apprend et s’applique très tôt.
    Sautement de classe du CE1 directement vers le CM1. CE2 fait pendant les vacances d’été avec des cahiers/vacances.
    En Primaire, je jouais tout le temps aux briques Lego, ce qui préfigurait mon goût futur pour la Chimie Organique et ses synthons.
  • 1983-1987 Collège Edgar-Quinet (Paris 9ème).
    Pratique du violon/solfège/orchestre pendant 5 ans au Conservatoire du 9ème arrdt avec les Professeurs de violon Steinmetz et de solfège Régis Singer.
    Voyage linguistique scolaire avec notre prof d’Allemand, Mme Derny, en Allemagne à Hambourg, où nous visitons en particulier l’ancien camp de concentration de Neuengamme, transformé en Musée, où je fus considérablement ému, bouleversé, attristé.
    Ma prof de Sports était Mme Pioline, mère de 2 grands champions : Thierry Pioline, champion du monde de trampoline et Cédric Pioline, n°1 du Tennis français pendant 10 ans. Mme Pioline, très sympa, nous enseignait le trampoline, la gymnastique et le Volley-Ball.
    Quand ma mère me voyait faire mes devoirs hebdomadaires de maths en 3ème , elle me disait : Mon fils va faire quelque chose de Grand plus tard …« . Il faut dire que j’avais un très bon prof de Maths : M. Pompon, un grand pédagogue avec qui on apprenait bien. Je l’aimais beaucoup. J’ai peut-être rien fait de grand dans ma vie plus tard, mais les nombres ont eu une grande importance dans ma vie : Voir spectro de masse en stage au CNG en 2002.
  • 1988-1992 Lycée Condorcet (Paris 9ème). Bac C (mention Assez-Bien).
    Redoublement de la 1ère S, suite à un arrêt complet de travail personnel dans un contexte familial tourmenté.
    Ma bonne maman m’a offert en 1ère S deux ou trois cours particuliers de Maths, ce qui m’a fait beaucoup de bien ! On est toujours content qu’un enseignant s’occupe de nous.
    J’ai envie dés l’âge de 15 ans d’un Ordinateur Personnel Windows que mes parents, membres de la classe ouvrière, ne peuvent pas me payer. Je ne pourrai me payer un ordinateur portable que la deuxième année de ma vie active à l’âge de 25 ans. Je dois me contenter d’un Commodore 64, comme on peut encore en voir aujourd’hui au Musée des Arts & Métiers.
    Résultats du Bac : 13/20 en Physique, 14/20 en SVT et 15/20 en Maths.
  • Mon prof de philo était Nicolas Chatelêt, fils du philosophe François Chatelêt et de l’écrivaine, enseignante de Littérature française, d’écriture, Noëlle Chatelêt, sœur de Lionel Jospin.
  • 1992-1994 DEUG de Sciences. Université Pierre & Marie Curie (Paris VI).
    Bons résultats en Maths (18/20 sur les intégrales triples/Intégrales de Riemann/Equations différentielles) & Physique (15/20 ; J’aimais bien les Cours d’électromagnétisme/Equations de Maxwell avec le Pr Cissoko), mais j’ai eu d’emblée un coup de coeur pour la Chimie Organique, Générale & Atomistique. C’est ça que je voulais faire
  • 1994-1996                Licence/Maîtrise de chimie
    (mention Bien). Université Pierre & Marie Curie. (Paris VI).
    17ème sur une promotion de 300 élèves.
    2
    ème en Chimie Organique sur une promotion de 60 élèves.
    Spécialisation curieuse, très rare (J’étais le seul étudiant à le faire …), de Maîtrise en Chimie Organique et en Chimie Inorganique (Métaux de transition que j’adorais, Catalyses, Matériaux Magnétiques).
    Stage de Labo de 15 jours en Chimie Organo-métallique sur les complexes Arènes/Métaux de transition par la révolutionnaire inversion de la Substitution éléctrophile en Substitution nucélophile aromatique (Chrome et Manganèse) avec les chercheurs/époux M. & Mme Rose, qui se moquait gentiment de moi, me prenant pour un « esprit universel » ..
    .
    Le professeur de Chimie Inorganique, Organo-métallique & Cristallographie par Rayons X (Méthode de l’Atome lourd par Intégrales triples), Henri Janin nous avait demandé d’apprendre le Tableau périodique (de Mendéleev) par coeur … ce que j’ai fait, ligne par ligne, colonne par colonne, sans les nombres atomiques. Il nous conseillait aussi dans nos carrières d’Enseignants de « vendre notre salade ». C’est le Professeur Henri Janin qui a inspiré en partie ma future façon d’enseigner … même si on n’était pas d’accord politiquement parlant.
    Je me posais beaucoup de questions sur la Thermodynamique et son Histoire.
  • 1998 Début de mon apprentissage à 24 ans en autodidacte sans aucun professeur de l’Arabe tunisien/algérien par l’écoute et avec Manuels pédagogiques bilingues sans aucun professeur Un apprentissage efficace … Parlé en famille, en Tunisie, lu un petit peu. Vacances estivales chez mon père tunisien à Djerba.
  • 1997-2000               3 ans de Préparation des concours de l’enseignement public (CAPES et  Agrégation).
    Admissible deux fois à l’écrit au Capes en 1998 & 1999 (Première année de ma vie active).
    Auditeur libre des cours de la préparation à l’Agrégation UMPC
    (Paris VI)/ENS Rue d’Ulm en 1996-1997. Distancé de loin par les Normaliens, les « tueurs », « sélectionnés naturellement », bons à tout faire, étudiants-enseignants précoces ….
    IUFM de Paris VI/Université Pierre & Marie Curie
    en 1997-1998.
    Je réalise lors de la préparation au CAPES une expérience surprenante de transmission dans une fibre optique d’un millimètre de diamètre par faisceau lumineux modulé en fréquence d’un signal sonore, le son d’un Walkman. Je réalise également un brillant exposé sur les capteurs, permettant la transformation d’une grandeur physique en une grandeur électrique, en utilisant notamment les Ampli-Ops, composant électronique.
  • Automne 1999          Cours du soir en présentiel au CNAM/Paris en synthèse organique/Molécules de la Santé (2 modules validés).
    A côté de mon enseignement au Lycée Montaigne, préparant mon futur Master de 2002 …
  • 2001-2002                 DESS (Master) de chimie (mention Bien) en Analyse et Études Structurales en Chimie Organique et Biologique (AESCOB). Université Pierre & Marie Curie (Paris VI). Pr. J. C. Tabet.
    3ème dans une promotion de 13 élèves.
    Grandes méthodes de spectroscopies (Masse, RMN, Infrarouges, UV) et de séparations (chromatographies). Maths/Statistiques pour l’analyse chimique, estimation d’une valeur exacte ou approchée.
  • Stage de 6 mois au Centre National de Génotypage à Evry : Comparaison quantitative de protéines par spectrométrie de masse MALDI-TOF (par modification chimique).
    Dr. Ivo Gut (https://www.cnag.crg.eu/ivo-g-gut).
    1er pour le stage en entreprise dans une promotion de 13 élèves.
    Programmation/Automation du système UNIX pour le traitement en routine des spectres de masse.
    Programmation/Automation de Macros Excel à partir des données spectrales pour repérer des déplacements en masse, chose que ne savaient pas faire les autres salariés du CNG.
    Aperçu des travaux au sein du CNG : https://www.cnrgh.fr/download/asms2005a_lebeau_quantitative_proteomics.pdf
    https://comparaisonquantitativedeproteinesparspectrodemassemalditof.wordpress.com/
  • 2005 Note au TOEFL (Anglais pour les carrières Universitaires) : 250/300.
    2005 & 2007 Deux voyages au Royaume-Uni de tourisme, de découvertes, de recherche d’emploi (Universités & Entreprises), de poursuite d’études (visites de Musées scientifiques, artistiques, musicaux) à Liverpool, Manchester, Oxford, Stratford-Upon-Avon (domicile de Shakespeare).
  • 2009 Formation de 3 mois à Paris (Ecole ESIC) aux langages objet Java et aux bases de données Oracle/MySQL. Notion en conceptions d’applications pour le Web (Méthode Merise & UML).
  • Loisirs : Cinéma, Musique, Musées scientifiques (Cité des Sciences de la Villette, Palais de la Découverte, Musée des Arts & Métiers) et artistiques et surtout lecture de la presse quotidienne, magazines et publication scientifiques, de psychologie, de livres (Droit pénal, Droits de l’Homme, Philosophie & Histoire du Droit, Philosophie, Psychologie clinique, Sciences & Histoire des Sciences, Histoire & Politique, Romans politiques & historiques, Ouvrages & biographies sur le cinéma).
  • Divers : Maîtrise parfaite de la Dactylographie apprise à l’âge de 21 ans. Anglais courant. Arabe parlé moyennement. Quelques notions faibles, oubliées d’Allemand.

Expériences professionnelles dans l’Enseignement Secondaire (5 ans).​​​​​​

  • 1998 – 1999              Lycée d’Enseignement Professionnel Branly (Créteil).
    Maths/Physique/Chimie pour des élèves en BEP électrotechnique/Maintenance industrielle.
    Soutien dans le même Lycée pour des élèves MIJEN au sein du Lycée, élèves en décrochage (Mission d’Insertion des Jeunes de l’Education Nationale), à qui il était laissé une chance de repasser le BEP.
    Semaine de 23 heures de présence en classe.
  • 1999 – 2000             Lycée d’Enseignement Général Montaigne (Paris 6ème).
    Je m’offre mon premier Ordinateur portable sous Windows (J’en aurai 5 en tout). Je n’aurai par la suite jamais ni Mac d’Apple, ni d’ordinateur fixe de bureau.
    Physique/Chimie pour des élèves de
    5ème/4ème/3ème/2de/1ère S.
    Visite de la Centrale Nucléaire de Paluel (Manche) organisée par ma bonne collègue Mireille Commandini, visite passionnante par le gigantisme de l’Alternateur.
  • 2000 – 2001               Collèges d’Enseignement Général Oeben (Paris 12ème) et Modigliani (Paris 14ème).
    Physique/Chimie pour des élèves de 5ème/3ème/4ème.
    Expérimentation personnelle d’exercices sur ordinateur avec les élèves (balbutiante). Utilisation des TICE en Cours magistral. J’étais trop en avance pour mon temps, avec des outils informatiques pas toujours au point et non démocratisés dans le Secondaire (Un vidéo-projecteur valait une petite fortune à l’époque), ce qui n’était pas le cas de l’Enseignement Supérieur. Je tentais certaines choses … J’avais un goût pour la Docimologie (Sciences de l’Evaluation).
    Le Collège Oeben était adapté pour l’accueil d’enfants handicapés (moteurs ou aveugles). J’en ai 2 ou 3 dont je me suis occupé.
  • 2001-2002                 Reprise d’études en Master de chimie Université Pierre & Marie Curie (Paris VI) dans le cadre de la Formation Continue pour un coût de 2400 €.
  • Rentrée/Automne 2002             Lycée d’Enseignement Général Molière (Paris 16ème).
    Physique/Chimie pour des élèves de 2de/1ère L/Terminale S.
  • Janvier/Avril 2003   Lycée d’Enseignement Général Rabelais (Paris 18ème).
    Physique/Chimie pour des élèves de 2de SMS/1ère S.
  • Septembre 2003-mai 2004        Lycée d’Enseignement Général Lavoisier (Paris 5ème).
    Physique/Chimie pour des élèves de 5ème/4ème/3ème/2de/1ère  S.
    Le Collège Lavoisier accueillait 2 ou 3 élèves handicapés moteurs, dont je m’occupais. Une de mes soeurs chéries, Professeur des Ecoles, va se spécialiser 10 ans plus tard dans l’Enseignement spécialisé pour enfants handicapés, le plus souvent moteurs.
  • Année scolaire 2017-2018 Cours particuliers en Maths/Physique/Chimie à mes neveux collégiens Erwan & Hani, qui aiment leur tonton, le trouvent intelligent.

Visite de l’Ecole Polytechnique à Palaiseau, de son Musée le Mus’X avec notamment une exposition temporaire intitulée l’Equation du Mérite, retraçant l’Histoire de l’Enseignement des mathématiques au sein de l’Ecole par ses grands professeurs, notamment Gaspard Monge, son fondateur, ou encore Lagrange, Berthollet, Joseph Fourrier (à l’origine des transformées portant son nom) au XIXème siècle, Henri Poincaré plus tard au XXème siècle.